Blogue

Survivre à une pandemie; Avec un Kin, tu peux

Par Adam Yeske, kinésiologue

Il n'y a jamais eu de moment de notre vie où assumer la responsabilité de notre propre santé aurait pu être plus important. Nous avons pris des mesures sans précédent pour tenter de dissuader l'impact de cet ennemi invisible, mais Sars-Cov-2 continue de mettre en danger la race humaine avec sa propagation exponentielle rapide à travers le pays. Ce virus, bien que sans discrimination de couleur ou de croyance, a montré une concentration décisive sur les plus vulnérables d'entre nous. Il a été démontré que ceux qui souffrent déjà de maladies chroniques ont un risque plus grand sur le COVID-10 contractif avec une probabilité d'augmenter la gravité pour chaque condition comorbide diagnostiquée (Sanayaolu et al. 2020). Avec ces statistiques à l'esprit, cela nous amène à poser la question , «comment pouvons-nous réduire l'incidence des comorbidités parmi la population générale pour aider à combattre la gravité du COVID-19 sur la race humaine?

Comment un Kinesiologue peut vous aider? Hypertension, démence, maladies cardiovasculaires, diabète, maladies rénales, maladies respiratoires ou cancer

Lire la suite (anglais)

 

C'est la saison pour rester actif et en bonne santé (dans le corps et dans l'esprit)

par Kathie Sharkey R.Kin et Justine Jones, étudiante en journalisme sportif au Centennial College 

La saison des fêtes approche à grands pas, ce qui signifie plus de temps en famille, plus de pâtisseries, plus visionnements de films classiques à la télévision et plus de nuits douillettes au coin du feu. Il fait froid dehors et la pandémie de COVID-19 posera certainement de nouveaux défis aux canadiens en décembre à cause de la fermeture des gymnases et des autres installations de conditionnement physique intérieures. C'est pourquoi, cet hiver, il est particulièrement important de faire preuve de créativité dans votre programme d'entraînement.

Un mode de vie sain et actif est essentiel...
À lire

Debout contre la culture de la position assise

Par Manraj Sandhu, Kinésiologue

Les périodes assises prolongées sont de plus en plus reconnues comme étant dangereuses pour la santé. Puisque plusieurs emplois impliquent de passer de longues périodes ininterrompues en position assise, comme le travail effectué à un bureau ou en conduisant, il devient de plus en plus important de comprendre l’impact de la position assise et comment nous pouvons limiter ses conséquences. Premièrement,...

A lire

Plus forts mentallement: 5 façons de bouger approuvées par des experts

Voici cinq moyens approuvés par les kinésiologues pour vous aider à mieux bouger et à vous sentir fort mentalement.

1. Commencez à vous déplacer dans la bonne direction

Beaucoup de clients qui viennent voir un kinésiologue ont une condition physique en plus de la dépression. Trop souvent, les clients commencent avec des objectifs élevés ou irréalistes qu'ils visent à atteindre seuls, uniquement pour aggraver ou aggraver une blessure, la ralentir et, par conséquent, aggraver la dépression.

Entrez les kinésiologues: un kinésiologue peut concevoir un programme personnalisé qui vous mettra sur la bonne voie pour fournir une progression d'exercice axée sur les résultats pour vous aider à continuer vos activités physiques compte tenu de vos blessures et de votre dépression.

5 façons par lesquelles les kinésiologues peuvent vous aider à mieux bouger et à renforcer votre mental

Joindre le geste à la parole : voici pourquoi les kinésiologues souhaitent participer aux discussions sur la santé mentale

Des études et la pratique de la kinésiologie démontrent que s’adonner régulièrement à une activité physique est un moyen d’améliorer son bien‑être mental, même chez les personnes qui vivent avec la dépression et l’anxiété

Nous parlons rarement du rôle que peuvent jouer les kinésiologues pour réduire les obstacles à la santé mentale ou concevoir une stratégie de bien‑être mental.

Pourtant, à mesure que les kinésiologues approfondissent l’historique de santé de leurs clients, ils constatent souvent une récurrence de troubles de santé mentale.

Activité physiqueavecunkintupeuxKinesiologistkinésiologueMental HealthPhysical activitySanté mentaleSportwithakinyoucan

Plus qu’« aller bien »

Ça se produit chaque fois que nous nous saluons. En personne, par texto, au téléphone. Quelqu’un nous demande comment ça va. Par politesse. Par convention sociale. C’est une façon de nous informer les uns des autres et d’établir des liens entre nous. 

Or, bien souvent, ne répondez-vous pas « Je vais bien, merci »? Vous n’êtes pas les seuls. C’est le cas pour la plupart d’entre nous. Mais peut-être, et je dis bien peut-être, que si nous répondions autre chose que seulement « Je vais bien », nous tisserions des liens plus significatifs.  

En fait, lorsque nous ralentissons pour identifier les émotions que nous ressentons véritablement, nous pouvons améliorer notre humeur ainsi que notre façon de communiquer et d’entrer en relation avec les autres. Reconnaître et verbaliser ce que nous ressentons vraiment peut enrichir nos relations. 

Alors, que pouvez-vous dire au lieu d’un simple « Je vais bien »?

Activité physiqueavecunkintupeuxkinésiologieKinesiologistkinésiologueKinesiologyMental HealthPhysical activitySanté mentalewithakinyoucan

IL EST NORMAL DE RESSENTIR DE LA PEUR, DU STRESS ET DE L’INQUIÉTUDE EN TEMPS DE CRISE

MALADIE À CORONAVIRUS (COVID-19)

Il est normal de ressentir de la peur, du stress et de l’inquiétude en temps de crise

La pandémie de COVID‑19 est nouvelle et inattendue. Cette situation peut être déstabilisante et provoquer un sentiment de perte de contrôle. Il est normal pour les individus et les collectivités de ressentir de la tristesse, du stress, de la confusion, de la peur et de l’inquiétude. Chacun peut réagir différemment.

Veillez à votre bien‑être mental et physique

  • Restez informé, mais accordez‑vous des répits des médias sociaux, des journaux et des bulletins d’information.
  • Pratiquez l’éloignement physique, mais gardez contact avec les autres. Faites part à vos amis et à votre famille de vos sentiments et de vos préoccupations par courriel, au téléphone, dans des clavardages vidéo et sur les plateformes des médias sociaux.
  • Pratiquez la pleine conscience. Prenez des respirations profondes, faites des étirements ou pratiquez la méditation.
  • Essayez de manger des repas sains, faites de l’exercice régulièrement et faites le plein de sommeil.
  • Examinez comment vous pouvez tirer avantage de la flexibilité inattendue dans votre routine quotidienne.
  • etc

Vous n’êtes pas seul – demandez de l’aide si vous vous sentez dépassé

Activité physiqueavecunkintupeuxkinésiologieKinesiologistkinésiologueKinesiologyMental HealthPhysical activitySanté mentalewithakinyoucan

RESTER ACTIF PENDANT COVID-19

En réponse à la récente pandémie de COVD-19 et aux demandes que nous avons reçues de plusieurs membres à travers le monde, les dirigeants de l'ACSM et de l’EIMC ont élaboré un programme d’entrainement pour rester actif pendant la pandémie de coronavirus. Cette prescription n'est pas destinée à un seul groupe d'individus, mais peut fournir des conseils à tous les individus pendant cette période difficile.

Accéder au blogue de l'EIMC/ACSM (disponible en anglais seulement)

Activité physiquekinésiologieKinesiologistkinésiologueKinesiologyPhysical activitySport

En quoi santé mentale et santé physique sont-elles similaires?

Nous sommes tous des êtres humains, et chacun de nous a un corps physique. Nous avons tous un esprit, et nous avons tous des émotions. De la même façon que nous avons tous un état de santé physique, nous avons tous un état de santé mentale. La santé mentale est plus que l’absence de maladie mentale.

Voici quelques points de réflexion : vous pouvez avoir une maladie, disons le diabète. Peut-être traitez-vous les symptômes – par l’alimentation, l’activité physique, des médicaments ou d’autres façons. Lorsqu’il s’agit de votre santé physique, vous pouvez vous sentir en pleine forme.

KinesiologistkinésiologueKinesiologyMédecinsMental HealthPhysical activityPhysiciansSanté mentale

Étude de cas: Un champ de pratique peut-il aussi être une marque?

 

L'Alliance canadienne de kinésiologie (ACK) est une société à but non lucratif qui défend et promeut l'avancement de la profession de kinésiologie au Canada. C'est la voix unificatrice de la kinésiologie au Canada et représente neuf associations provinciales de kinésiologie et plus de 4 000 kinésiologues affiliés. Leur objectif est de faire progresser la science de la kinésiologie.

Comprendre le défi
En tant que marque, CKA souhaitait toutefois se repositionner et la kinésiologie dans le secteur de la santé; La science était reconnue partout au Canada comme une aide à la prévention et au traitement. Visuellement, sa marque consistait en une couleur primaire clinique rouge avec quelques autres éléments pour exprimer sa personnalité. La plus grande bataille est venue de la façon dont CKA se voyait: elle ne pouvait pas décider si la kinésiologie était un champ de pratique ou une marque? La question que nous avons posée était: pourrait-il être les deux?

avecunkintupeuxKinesiologistkinésiologuewithakinyoucan